Je réfléchis, je me renseigne

Pour acheter

 

Le Prêt à Taux Zéroptz

Les Agences Départementales d’Information sur le Logement (ADIL) vous apportent gratuitement des conseils qualifiés sur les aspects juridiques, le logement, les contrats, la location, la copropriété et sur les plans de financement possibles.

Pour aller plus loin : le site de l’Agence Nationale d’Information sur le Logement (ANIL)

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

En analysant le DPE du logement fourni par le propriétaire, ainsi que les données recueillies suite à la visite, votre conseiller Espace Info->Energie pourra vous aider à recenser les travaux à envisager, à évaluer le coût de leur réalisation ainsi que les factures énergétiques à prévoir.

  • Pour bien préparer la visite de mon futur logement, je peux m’appuyer sur les checklists de l’association QUALITEL.
  • Pour bien préparer la visite de mon futur logement, je me renseigne sur la réglementation thermique qui encadre la construction de mon logement sur le site du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) dédié à la réglementation thermique.

Pour aller plus loin : le site éco-citoyen de l’ADEME

Depuis le 1er juillet 2007, il n’y a plus de monopole dans la fourniture d’énergie, les particuliers peuvent choisir librement leurs fournisseurs d’énergie.

Cette ouverture du marché vous permet de devenir un acteur de la transition énergétique en vous approvisionnant avec de l’énergie d’origine renouvelable.

Des outils sont à votre disposition pour vous aider à mieux comprendre les offres de fourniture d’énergie : contactez votre conseiller au CEDER.

Si aujourd’hui le prix des carburants vous semble encore abordable, sa hausse est prévisible. Le choix de votre lieu d’habitation et de mode de vie doit donc être pris en compte. Des outils sont à votre disposition pour vous aider à mieux intégrer vos modes de déplacement à votre projet : contactez votre conseiller au CEDER.

Pour aller plus loin : le site éco-citoyen de l’ADEME


Pour construire

  • Les EIE, Espaces Info->Énergie, vous conseilleront sur l’aspect énergétique du bâtiment : réglementation thermique, confort thermique, consommations, coûts des énergies, matériaux et modes constructifs, systèmes de chauffage et de ventilation…
  • Les CAUE, Conseils d’Architecture d’Urbanisme et d’Environnement, vous conseilleront gratuitement sur l’aspect architectural de votre projet, sur son intégration dans l’environnement proche et vous indiqueront les règles d’urbanisme à respecter selon la localisation de votre bien.
  • Pour une construction neuve, l’intervention d’un architecte est obligatoire dès lors que la surface de l’habitation dépasse 170 m². Celui-ci réalisera les plans de la maison, déposera le permis de construire, pourra vous aider dans le choix des entreprises, la direction des travaux (organisation des réunions de chantier, vérification de l’avancement des travaux…) et la vérification des factures des entreprises.
    Bien qu’indépendant, il peut sélectionner des entreprises et des artisans avec lesquels il a l’habitude de travailler. Il est ainsi capable de déterminer le prix exact de la construction à la signature du contrat.
    Faire appel à un maître d’œuvre, un bureau d’étude et des artisans qualifiés vous permettra d’avoir l’assurance que votre projet soit réalisé dans les meilleures conditions.

Pour trouver un architecte, il existe un annuaire sur le site de l’Ordre des architectes

  • Dans tous les cas de figure, exception faite des constructions dont la surface de plancher est inférieure à 50 m², il faudra faire valider votre projet par un Bureau d’Etudes Thermiques (BET) qui vous délivrera une attestation de prise en compte de la réglementation thermique 2012 (RT 2012).

Pour trouver un BET, il existe un annuaire : le site de l’OPQIBI

  • Dans une démarche d’auto-construction, il existe de nombreux acteurs susceptibles de pouvoir vous accompagner. Le CEDER met à votre disposition de la documentation et est également un lieu d’échanges entre auto constructeurs. Comme il est indispensable de maîtriser une technique avant de la mettre en application, le CEDER propose également des formations thématiques dispensées par des artisans, ces derniers pouvant également vous accompagner dans votre projet.

Des associations comme Les Castors et les Compagnons Bâtisseurs peuvent vous apporter un accompagnement technique, juridique voir assurantiel.

Thermique

La réglementation thermique (RT) est destinée à rendre tous les bâtiments neufs très performants sur le plan énergétique.

Son application suppose :

  • une approche globale systématique de la construction dans laquelle la collaboration entre corps de métiers est indispensable,
  • une obligation de résultats en terme de consommations conventionnelles d’énergie. Il est alors nécessaire de vérifier la prise en compte de la réglementation dès la conception du bâtiment, lors de sa réalisation, puis en fin de chantier.

Pour aller plus loin : Le site eco-citoyen de l’ADEME

Ventilation

Bien que cela paraisse contradictoire avec la mise en place d’une isolation performante, il n’en est rien, il s’agit au contraire de deux éléments complémentaires. En effet, une bonne isolation passe par l’amélioration de l’étanchéité à l’air du bâtiment or, cette amélioration de l’étanchéité induit inévitablement une accumulation d’air vicié et par conséquent, des problèmes d’humidité excessive, de condensation et éventuellement le développement de moisissures.

Pour y remédier il est indispensable de recourir à un système de ventilation forcée, donc mécanique.

Pour aller plus loin : le site éco-citoyen de l’ADEME

Acoustique

En France, 66 % de la population se dit impactée par des problèmes de bruit à son domicile. Or, ce n’est pas une fatalité. En effet, dans bien des cas, des solutions techniques simples et peu coûteuses à mettre en œuvre (ou simplement une bonne mise en œuvre) peuvent supprimer les sources d’inconfort.

C’est pourquoi connaître et mettre en œuvre la réglementation acoustique, même si nous n’y sommes pas soumis, est un gage de réussite du projet de construction.

Accessibilité

Lors de la construction, il est normal de se poser la question de l’accessibilité car anticiper la possibilité d’aménager l’intérieur afin de le rendre accessible à tous représente une réelle plus-value. En effet, nous ne construisons pas un bâtiment tous les jours, c’est pourquoi il indispensable que vous vous projetiez dans le temps de façon à maintenir un usage confortable de votre logement. Prendre en compte la réglementation accessibilité même si vous n’y êtes pas contraint est un investissement sur l’avenir.

Le soleil est une source de lumière et de chaleur gratuite et illimitée à l’échelle de l’homme et de ses besoins. Il est donc nécessaire de privilégier une orientation maximisant les surfaces de captation des apports solaires qui permettra, par la même occasion, une réduction des consommations de chauffage et d’éclairage.

Ainsi, une orientation du faîtage « Est-Ouest » permettra non seulement de maximiser les apports solaires gratuits mais augmentera aussi la productivité d’une éventuelle centrale photovoltaïque ou d’une installation solaire thermique.

A contrario, une orientation « Nord-Sud » du faîtage limitera les possibilités de captation et augmentera les déperditions thermiques et donc les consommations énergétiques de votre bâtiment. Évidemment la qualité de l’isolation, les types de vitrages, l’inertie du bâtiment joueront un rôle non négligeable dans la réalité des consommations énergétiques tout autant que dans la gestion du confort thermique.

L’orientation sera directement liée au zonage des pièces intérieures : les pièces de vie au Sud seront donc privilégiées, les espaces tampons au Nord et les espaces nuit à l’Est.

Compacité

compacitéL’une des principales « causes » de déperdition thermique est, avec le renouvellement de l’air, liée au différentiel de température entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment. Ces déperditions se font principalement par conduction.

Ainsi, à volume équivalent, les déperditions seront d’autant plus grandes que la surface déperditive, ou enveloppe du bâtiment, sera importante. Le rapport entre ces deux facteurs est appelé coefficient de compacité (c).

Ce coefficient correspond au rapport entre la surface de parois en contact avec l’extérieur et le volume chauffé. Plus ce coefficient est faible, meilleure est la compacité.

Pour aller plus loin : le site internet passivact

Confort d’été

L’optimisation des apports de chaleur passifs peut devenir un réel problème en période estivale dans des bâtiments très bien isolés. En effet, l’énergie du soleil captée ressort difficilement du fait de l’importante isolation, pouvant ainsi provoquer des surchauffes.

Pour les éviter, il faudra :

  • Bien dimensionner les ouvertures. Il est conseillé d’éviter de dépasser un ratio de 1 m2 de paroi vitrée pour 5 ou 6 m2 de surface habitable, en veillant à répartir les vitrages sur les façades de la façon suivante : au moins 50 % au Sud, 20 à 30 % à l’Est, 20 % à l’Ouest, 0 à 10 % au Nord. Les vitrages au Nord peuvent avoir un double intérêt pour le confort des occupants, d’une part pour le confort d’été afin de créer une ventilation nocturne traversante, mais également du point de vue éclairage. En effet, l’éclairement reçu par les fenêtres situées au Nord est diffus, en conséquence l’intensité lumineuse reste stable.
  • Prévoir des protections solaires des parois vitrées, en utilisant des masques architecturaux (balcon, casquette, loggia, auvent, volets…) ou en aménageant des masques végétaux.
  • Limiter les apports internes liés à l’usage du bâtiment en choisissant des appareils électro-domestiques efficaces et bien dimensionnés, un éclairage économe en énergie et en les utilisant avec modération.

Pour aller plus loin : le site eco-citoyen de l’ADEME

Isolation

chauffage1L’isolation est l’une des principales clés de la performance énergétique. Bien posée elle aura pour effet de diminuer les pertes de chaleur et donc les besoins en chauffage.

Réduire ses besoins en chauffage, c’est diminuer sa consommation d’énergie et donc sa facture ! De plus, selon les matériaux, l’isolation aura un impact sur le confort acoustique.

Pour une isolation optimale, il est important de traiter :

  • Les problèmes d’humidité et de bien ventiler

Une isolation doit toujours être associée à un système de ventilation performant. L’air des logements contient toujours de la vapeur d’eau provenant des occupants et de leurs activités. Un logement trop humide sera d’une part inconfortable à vivre et d’autre part plus difficile à chauffer.

  • Les ponts thermiques

chauffage2Ils sont le résultat de la rupture de continuité d’un matériau isolant par un matériau plus conducteur. Il est important de les traiter de façon à réduire la perte de chaleur et éviter que l’humidité contenue dans l’air, ne condense sur le pont thermique qui sera plus froid que la partie recouverte de l’isolant.

Au-delà des économies d’énergie qu’elle engendre, elle améliore aussi le confort à l’intérieur du logement. Le confort est lié à la notion de température ressentie. Une bonne isolation supprime l’effet « paroi froide ». En admettant que l’air soit suffisamment chauffé, les parois non ou mal isolées ne parviennent pas à atteindre un équilibre et sont toujours en déficit de chaleur, ce qui les rend inconfortables. Ces parois froides sont donc source de déperditions de chaleur, de condensation et d’inconfort.

Pour plus de renseignements prenez rendez-vous avec un conseiller au CEDER.

  • L’étanchéité à l’air

Gestion de l’eau

Assainissement

L’assainissement désigne l’ensemble des moyens de collecte, de transport et de traitement d’épuration des eaux usées avant leur rejet dans les rivières ou dans le sol.

  • Il existe deux possibilités de traiter les eaux usées (EU) :
    • la maison est raccordée à un réseau ou système d’assainissement collectif où les eaux usées sont traitées dans une station d’épuration. La commune est responsable de la bonne gestion.
    • la maison n’est pas raccordée et il faut une installation autonome individuelle. La commune a des obligations de contrôle depuis le 31 décembre 2005.
  • Depuis 2009, la loi autorise en plus des filières d’assainissement classiques en sous-sol (type fosse toutes eaux), toutes filières alternatives agréées par les ministères en charge de l’écologie et de la santé (filtres plantés, micro-stations).

Les toilettes sèches sont aussi autorisées, quelque soit le système choisi. La gestion du compostage est soumise à réglementation.


Récupération d’eau de pluie

La consommation actuelle en eau exerce une pression de plus en plus intenable sur les nappes phréatiques (réservoirs naturels souterrains) et les rivières.

De plus, le coût, et donc le prix de l’eau ont considérablement augmenté. La consommation domestique d’eau est estimée en France à 60 m3/hab./an.

  • Récupérer l’eau de pluie a donc un double intérêt :
    • écologique : c’est un moyen d’utiliser une ressource naturelle et de soulager l’exploitation des eaux souterraines
    • économique : baisse des coûts de pompage, de distribution et de traitement des eaux, diminution du montant des factures par une utilisation personnelle pour les jardins et l’habitat.


Les Agences Départementales d’Information sur le Logement (ADIL), vous apportent gratuitement des conseils qualifiés sur les aspects juridiques, le logement, les contrats, la location, la copropriété et sur les plans de financement possibles.

Pour rénover

 

renovation

Chaque deuxième mercredi du mois à 18 h, vous pouvez vous rendre sur le site Les Clés de la Rénovation du CLER pour  poser vos questions à des experts, conseillers du service public de la rénovation énergétique et d’autres spécialistes du réseau CLER. Ils  vous répondront en direct et en vidéo. Pendant une heure, ils vous apporteront les meilleurs conseils pour réussir votre projet de rénovation et réduire vos factures d’énergie !

Connaître son logement avant de le rénover est essentiel pour définir les travaux à prévoir. Il faudra réaliser un état des lieux et vérifier l’état des murs, des menuiseries, de la toiture mais également déceler les traces d’humidité qui peuvent témoigner d’une mauvaise ventilation du logement ou de désordres plus graves. Il est essentiel de connaître le comportement thermique du bâtiment. Pour cela une étude thermique, plus ou moins poussée, mise en parallèle de l’analyse des factures d’énergie, apportera de premières réponses.

Vous pourrez consulter  votre Espace Info->Énergie avec les informations collectées à l’aide de l’outil créé par l’association Qualitel.

  • Les EIE, Espaces Info->Énergie, vous conseilleront sur l’aspect énergétique du bâtiment : réglementation thermique, confort thermique, consommations, coûts des énergies, matériaux et modes constructifs, systèmes de chauffage et de ventilation…
  • Les CAUE, Conseils d’Architecture d’Urbanisme et d’Environnement, vous conseilleront gratuitement sur l’aspect architectural de votre projet, sur son intégration dans l’environnement proche et vous indiqueront les règles d’urbanisme  à respecter selon la localisation de votre bien.
  • Un Bureau d’Etudes Thermiques (BET), outre les diagnostics thermiques, peut aussi se voir confier différentes missions qui vont de la conception/dimensionnement des équipements de chauffage, ventilation, à l’optimisation énergétique en matière architecturale (simulation thermique dynamique), en passant par le Diagnostic de Performance Energétique.

Pour trouver un BET, il existe un annuaire : le site de l’OPQIBI

  • Lorsque les travaux de rénovation envisagés sont importants, il peut être judicieux de faire appel à un maître d’œuvre ou un architecte pour vous accompagner. Ces spécialistes qui sont généralement en lien avec un réseau de professionnels du bâtiment peuvent vous éviter des erreurs et proposer des solutions techniques et esthétiques adaptées au projet. Ils ont une vision globale et une autre expertise que les artisans. De plus ils connaissent les prix et peuvent assurer la conduite de chantier.

Pour trouver un architecte, il existe un annuaire sur le site de l’ordre des Architectes

  • Une entreprise générale de rénovation présente l’avantage de traiter avec un seul interlocuteur qui prend en charge l’entière responsabilité du projet de rénovation sur la base d’un marché unique conclu avec le particulier. Certaines parties du marché peuvent néanmoins être sous-traitées si l’entrepreneur général ne dispose pas des compétences nécessaires à leur réalisation au sein de sa propre structure.

Pour trouver une entreprise générale de rénovation, il existe un annuaire sur le site du gouvernement rénovation info-service

  • Dans une démarche d’auto rénovation il existe de nombreux acteurs susceptibles de pouvoir vous accompagner. Le CEDER met à votre disposition de la documentation et est également un lieu d’échanges entre auto constructeurs. Comme il est indispensable de maîtriser une technique avant de la mettre en application, le CEDER propose également des formations thématiques dispensées par des artisans, ces derniers pouvant également vous accompagner dans votre projet.

Des associations comme Les Castors et les Compagnons Bâtisseurs peuvent vous apporter un accompagnement technique, juridique voir assurantiel.

Priorisation des travaux

Elle implique de définir l’objectif final, en identifiant ce qui motive le projet :

  • avoir plus chaud, réduire ses factures, donner de la valeur à son habitation ou réparer un problème
  • évaluer l’étendue des travaux a réaliser : petit travaux, rénovation par étape où rénovation globale
  • définir son budget travaux.

Cette phase de réflexion peut être accompagnée. Votre conseiller Info->Énergie du CEDER peut vous fournir des outils d’aide à la décision notamment des exemples de réalisation.

Pour aller plus loin rendez-vous sur notre centre de ressources : exemples de réalisations

Amélioration thermique

Suite au bilan thermique il ressort des travaux classés comme prioritaires. Vient alors la question de la solution technique à mettre en œuvre qui respectera et valorisera l’existant. Pour cette phase vous pouvez vous appuyer sur une multitude d’ouvrages et d’outils. Vous pouvez également vous adresser à votre conseiller Info->Energie au CEDER qui répondra à toutes vos questions en matière d’énergie.

Amélioration acoustique

En France, 66 % de la population se dit impactée par des problèmes de bruit à son domicile. Or, ce n’est pas une fatalité. En effet, dans bien des cas, des solutions techniques simples et peu coûteuses à mettre en œuvre (ou simplement une bonne mise en œuvre) peuvent supprimer les sources d’inconfort.

C’est pourquoi connaître et mettre en œuvre la réglementation acoustique, même si nous n’y sommes pas soumis, est un gage de réussite du projet de rénovation.

Il existe plusieurs dispositifs d’aides financières pour soutenir votre investissement. Pour obtenir un conseil personnalisé relatif à votre projet, rapprochez-vous de votre Espace Info->Énergie qui vous apportera une vision claire et adaptée à votre projet.

Vous pouvez également évaluer la rentabilité de votre projet de rénovation : Est-ce rentable de Rénover BBC

Pour aller plus loin et connaître les aides financières rendez-vous sur : le site éco-citoyen de l’ADEME

Opter pour la qualité : des signes existent pour vous guider dans vos choix d’entreprises et de matériaux. Pour mieux les reconnaître et mieux les comprendre, tournez-vous vers votre conseiller Info->Energie au CEDER qui vous donnera les éléments vous permettant de faire le meilleur choix pour votre projet.

Pour trouver une entreprise Reconnue Garante de l’Environnement (RGE), il existe un annuaire sur : le site du gouvernement rénovation info-service

Pour m’équiper

 

tarifs-energies

ATTENTION : Ces coûts représentent la consommation moyenne d’une famille standard dans le Nyonsais, habitat de 100 m² construit en 1990, soit 13 000 kWh (chauffage + eau chaude sanitaire), abonnement compris, les prix des énergies évoluant en fonction des contrats éventuels (gaz, électricité).

Avant toute chose, il est important de distinguer les différents éléments à prendre en compte dans le choix d’un système de chauffage.

A savoir : la production de chaleur, la diffusion de la chaleur et la régulation de votre système de chauffage. Certains sont indépendants les uns des autres et d’autres non.

Pour choisir le système le plus adapté à votre situation, votre conseiller Info->Energie vous présentera les avantages, les inconvénients de chaque système, les filières d’approvisionnement ainsi que les éléments à associer pour un fonctionnement optimal.

Pour aller plus loin : le site éco-citoyen de l’ADEME

En produisant de l’électricité à votre domicile, de façon décentralisée, modulable et non-polluante, vous devenez acteur de la transition énergétique. Vous participez à l’objectif fixé par le Grenelle Environnement de 23 % de notre consommation énergétique devant provenir de ressources renouvelables en 2020.

Cependant la production électrique individuelle doit être le dernier axe de réflexion de votre projet. Il doit s’inscrire dans une démarche de maîtrise des consommations d’énergie : utilisation d’équipements électriques performants, suppression des veilles inutiles, habitudes d’économies d’énergie. Et tout cela, bien sûr, dans le cadre d’une maison énergétiquement performante.

Pour aller plus loin : le site eco-citoyen de l’ADEME

eclairageL’éclairage naturel doit toujours rester prioritaire dans une démarche de performance énergétique. Ce n’est qu’en l’absence d’alternative que nous nous tournons vers l’éclairage artificiel et pour cela il faut comprendre les indicateurs vous permettant de bien choisir.

A savoir :

  • le flux lumineux qui s’exprime en Lumen (Lm),
  • l’indice de rendu des couleurs (IRC) qui s’exprime en pourcentage,
  • la température de couleur qui s’exprime en Kelvin (K),
  • le temps d’allumage qui s’exprime en secondes,
  • et le nombre de cycles d’allumage qui s’exprime en nombre de commutations.

Pour aller plus loin : le site eco-citoyen de l’ADEME

Chacun de nous consomme en moyenne 160 litres d’eau par jour. Les ressources diminuent et sont de plus en plus polluées.

Economiser l’eau, c’est protéger l’environnement et alléger ses factures. Mais c’est aussi économiser l’énergie nécessaire au pompage, au traitement, à la distribution et à l’assainissement de l’eau ainsi qu’à la production d’eau chaude.

Il existe 3 moyens de réduire nos consommations d’eau :

  • éliminer les fuites
  • adopter un comportement économe
  • récupérer l’eau de pluie (voir la page « La récupération d’eau de pluie »)

Pour toutes questions n’hésitez pas à rencontrer votre conseiller Info->Energie au CEDER.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager